Langue active :FR

Qualité de l'air à 7 sur 10

  • Imprimer

Histoire

Du Moyen-âge à la fin de la Deuxième Guerre Mondiale

Située sur le passage d’une voie romaine, Xuelle (ancien nom de Chieulles), communauté de fermiers et de métayers, est  une possession des Seigneurs d’Ennery et de leurs successeurs les Seigneurs de Florange. En 1324, Xuelle devient Xeules.

Il semble que les Seigneurs de Florange aient donné en gage, en 1375, ce territoire, à Wilhem de Heu et Perrin Baudoche, échevins de Metz. Ces derniers partagent leurs biens et en 1404, Pierrate Dieumay, veuve Le Hungre, Colin Paillat et Collignon de Heu en deviennent les propriétaires. Quelques héritages plus tard, les Heu sont en 1512 avec les Gournay et les Baudoche, les Seigneurs de Chieulles, Charly et Rupigny, avant d’en devenir les seuls Seigneurs.

Lors de la création des cantons en 1789, Chieulles fait partie de celui d’Argancy, puis de celui d’Antilly sous l’an III et enfin du 2ème canton de Metz jusqu’en 1967.

Le 23 septembre 1870 durant la guerre franco-prussienne a lieu le combat de  Chieulles qui oppose le 44e Régiment d’Infanterie de Ligne aux troupes prussiennes. L’issue de la guerre de 1870 est funeste pour Metz et pour la Moselle, annexée. Chieulles n’échappe pas en 1871 à la germanisation de son nom. Ce n’est qu’en 1918, après quarante-huit ans de séparation de la mère-patrie, que Schöllen redevient français.

Mais avec la nouvelle annexion  de l’Alsace-Moselle en juin 1940, le nom du village est à nouveau germanisé, et Schöllen devient  une annexe de Varnich (Vany) en 1941, puis de Viging (Vigy) en 1942.

A la libération, en novembre 1944, Chieulles redevient un village français et voit sa population passer de 89 habitants en 1962 à 203 habitants en 1982 et à 417 habitants lors du dernier recensement de 2016.

Dernière mise à jour le 17.06.2019

Cette page a-t-elle répondu à vos attentes ?